L'histoire d'une petite ville moyenâgeuse

Morat, située sur la route Nord-Sud (E4 & A1) entre Berne et Lausanne, est le chef-lieu du district du Lac (canton de Fribourg). Petite ville moyenâgeuse, située sur le Plateau suisse en bordure du Grand Marais, elle domine le lac qui a pris son nom (450 m d'alt.). Elle offre de nombreuses curiosités à ses visiteurs tels que son château, ses remparts, ses ruelles pittoresques et ses arcades. La majorité de sa population (env. 5‘700 habitants) parle l'allemand (73 %), une minorité est de langue française (14 %).

Histoire:

  • En 515, première apparition sous le nom de «Muratum», en 1013, apparaît comme forteresse.
  • 1159-1179, construction de la ville par le duc Berchtold IV de Zaehringen comme bastion de l‘ouest. Mort du duc en 1218. Morat est reconnue ville libre par l‘empereur allemand Frédéric II.
  • 1255, Morat se met sous la protection du Comte Pierre de Savoie.
  • En 1377, le Comte Amédée de Savoie confirme les franchises accordées à la ville par Berchthold de Zaehringen.
  • 1416, dernier grand incendie de la ville, puis reconstruction en pierres.
  • 1475, Morat jure fidélité aux villes de Fribourg et de Berne.
  • 1476, l'armée de Charles le Téméraire assiège la ville, mais sera battue par les Confédérés (commémoration: chaque année le 22 juin).
  • 1484, Morat est soumise au pouvoir des Etats de Berne et de Fribourg, pour une durée de 300 ans.
  • 1798, arrivée des Français.
  • 1803, Napoléon attribue définitivement Morat au canton de Fribourg